Fonctions et contenus alternatifs
Contenu principal
  • Trois femmes dans un café. Elles regardent quelque chose sur une tablette et rient ensemble.

En Allemagne, les femmes ont les mêmes droits que les hommes et peuvent vivre de manière autonome. Les femmes immigrées peuvent suivre une formation et obtenir un emploi qualifié. Il existe des offres gratuites d’assistance et de conseil pour les femmes.

L’égalité des droits et l’image de la femme

Les hommes et les femmes sont égaux en droit, c’est écrit dans la Loi fondamentale allemande. Cela s’applique pour tous. Les femmes ont le droit à la libre détermination. Cela signifie qu’elles décident par elles-mêmes dans tous les domaines de leur vie.

Les femmes ont les mêmes droits et libertés que les hommes. Elles décident par exemple elles-mêmes si elles souhaitent se marier et quand, quel métier elles exercent ou comment elles s’habillent. Elles décident aussi si elles veulent, ou non, avoir des enfants.

Tous les enfants ont les mêmes possibilités d’accès à l’éducation. Les filles font même souvent des études plus longues que les garçons et obtiennent le baccalauréat. Les femmes peuvent étudier à l’université, faire carrière et même devenir chancelière fédérale.

Les hommes et les femmes qui arrivent en Bavière ont accès à de nombreuses offres gratuites leur permettant de se qualifier pour le marché du travail ou d’obtenir un diplôme. Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Il suffit d’avoir du courage, ça vaut le coup !

Les mêmes opportunités pour les femmes

Des générations de femmes allemandes se sont battues pour leurs droits ces dernières décennies. D’importantes lois ont été votées afin de garantir l’égalité entre les hommes et les femmes. Malgré cela, la vie est parfois plus compliquée pour les femmes lorsqu’elles doivent par exemple travailler et aussi s’occuper de leur famille. C’est pourquoi les responsables politiques ont mis en place ces dernières années plusieurs mesures législatives pour supprimer progressivement les inégalités encore existantes. Les hommes et les femmes ne doivent pas seulement avoir les mêmes droits, ils doivent aussi avoir les mêmes chances.

Les femmes et le travail

Pour atteindre cette égalité au niveau de l’emploi, il existe par ex. en Bavière des points conseil spécifiques « Femmes et emploi ». L’action « Coaching, conseil et qualification pour les femmes » s’adresse tout d’abord aux femmes en phase d’orientation professionnelle ou de retour à la vie active, ayant besoin d’aide dans le but d’améliorer leurs conditions de travail actuelles ou de se mettre à leur compte. Cette initiative fait progresser le taux d’activité des femmes en les soutenant par du coaching axé sur le travail ou une activité indépendante comme moyen de subvenir à leurs besoins.

En situation de cours : un jeune homme et une jeune femme sont assis à la même table dans une salle de classe.
En Allemagne, les hommes et les femmes ont les mêmes droits et les mêmes opportunités de formation.
Deux femmes font du sport ensemble dans un parc.
De nombreuses femmes se retrouvent pendant leurs loisirs – par ex. pour faire du sport.

Comment les femmes vivent ici

Le mode de vie des hommes et des femmes diffère peu. Tout comme les hommes, les femmes peuvent habiter seules dans un appartement, sortir ou voyager seules. Elles vont travailler, font du sport et donnent rendez-vous à leurs amis et connaissances durant leurs loisirs. Il arrive et il est normal que des hommes et des femmes puissent entretenir des relations amicales.

Répartition des rôles dans les familles

Chaque couple décide en toute autonomie de la répartition des tâches domestiques. Il y a des couples dans lesquels l’homme travaille pour assurer les revenus de la famille et la femme s’occupe du foyer et des enfants, ou inversement. Aujourd’hui, après leur congé parental, beaucoup de femmes retournent travailler à temps plein ou à temps partiel. D’une part, car elles aiment leur métier et veulent être indépendantes. D’autre part, car la vie est plus facile à financer avec deux salaires. En contrepartie, les hommes prennent en charge plus de tâches ménagères et prennent part à l’éducation des enfants. L’état permet aux deux parents de réduire leur temps de travail, de sorte que le papa et la maman puissent être présents de la même façon pour les enfants.

Le mariage et la communauté

Fait partie du droit à la libre détermination le choix de savoir si on veut vivre seul(e), en couple ou marié(e). De nombreuses personnes choisissent la vie au sein d’une relation fixe, le plus souvent à long terme : avec ou sans enfant(s), avec ou sans acte de mariage. Il n’est pas inhabituel que des couples non mariés aient des enfants. Si un parent élève seul son enfant, on parle de monoparentalité. Les couples de même sexe peuvent aussi vivre ensemble et s’engager dans une communauté de vie officielle. On trouve aussi des couples et des relations entre des personnes de nationalité et/ou de religion différente.

Nul ne peut être contraint au mariage. Au regard de la législation allemande et du système de valeurs en vigueur, le mariage repose sur la libre volonté des deux époux. Le mariage forcé est interdit en Allemagne. Toute personne qui force une autre personne à se marier peut être condamnée ; voilà ce que prévoit la loi.

Femme de couleur avec enfant dans les bras. Elle sourit.
En Allemagne, il existe diverses formes de famille : les couples avec ou sans enfant(s), avec ou sans acte de mariage, de même sexe, ainsi que des pères et des mères élevant seuls leurs enfants.
Gros plan : examen du ventre d’une femme enceinte.
Durant la grossesse, toutes les femmes bénéficient d’un suivi médical. Elles doivent se rendre régulièrement chez le médecin. Des centres de conseil accompagnent également les futures mamans.

La grossesse

En Bavière, les « Centres de consultation pour les questions liées à la grossesse » sont là pour assister les personnes autour de la grossesse et de la naissance. Les hommes et les femmes peuvent se faire conseiller gratuitement, sans donner leur nom, même s’ils ont moins de 18 ans. Le contenu de ces entretiens reste confidentiel. Il est possible de venir accompagné (ami(e), partenaire, mère, etc.) Lorsqu’une femme souhaite avoir recours à une interruption volontaire de grossesse, un entretien-conseil est obligatoire.

Comme toutes les femmes en Allemagne, les femmes réfugiées ou demandeuses d’asile enceintes ont accès aux soins de base nécessaires. Durant la grossesse, les femmes se rendent chez leur gynécologue au moins toutes les quatre semaines. Les examens comportent une pesée régulière, la prise de la tension artérielle, des prises de sang et des échographies.

Aide spécifique pour les femmes

Une dispute peut survenir dans les meilleures familles. Toutefois, si la dispute dégénère, que des coups ou toute autre forme de violence surviennent, les femmes doivent chercher de l’aide. Si elle se sent menacée, toute personne peut joindre la police à tout moment, en appelant le numéro d’urgence 110.

Le service d’aide « Violence contre les femmes » (n° d’appel 08000 116 016), mis à disposition par le Ministère fédéral de la famille et des affaires civiques, permet également aux personnes concernées de se faire conseiller en 15 langues, gratuitement et de manière anonyme ; une aide en ligne est également proposée.

NON, C’EST NON

Tout comme les hommes, les femmes ont droit à la libre détermination et elles peuvent exprimer librement leur pensée. Personne ne doit leur dicter ce qu’elles doivent penser et dire. Cela signifie aussi qu’une femme peut dire Non lorsqu’elle ne veut pas quelque chose. Chaque femme décide par ex. elle-même avec qui elle veut avoir une relation. Il est important de savoir que personne n’a le droit de forcer une autre personne à avoir un rapport sexuel.

Par ailleurs, il existe en Bavière des prestations de conseil gratuites pour les femmes victimes de violences. Les femmes ne sont pas obligées de dire leur nom si elles ne le souhaitent pas. Si une femme a été frappée ou est menacée par son conjoint, elle peut habiter provisoirement, avec ses enfants, dans un centre d’accueil pour femmes battues. Elle y trouvera du personnel qualifié pour l’aider.

Vous trouverez ici les services d’aide pour les femmes victimes de violences