Fonctions et contenus alternatifs
Contenu principal
  • Situation de cours : des jeunes gens avec leur enseignant dans une classe.

En Bavière, des personnes originaires de 170 nations cohabitent en paix. Cela ne doit pas changer. C’est pourquoi l’intégration revêt en Bavière une grande importance. La Bavière mise sur le principe « Encourager et exiger ». Mais que cela signifie-t-il exactement ? Pourquoi est-il par exemple aussi important que les réfugiés apprennent l’allemand et acceptent la culture dominante bavaroise ? Quelle contribution les citoyens bavarois peuvent-ils apporter pour faciliter la réussite de l’intégration ?

La Bavière est diversifiée

La Bavière est diversifiée ! Aujourd’hui déjà, un habitant sur cinq de cet État libre est issu de l’immigration, ce qui représente 2,72 millions de personnes. Chez nous, l’intégration fonctionne. On le constate par ex. au fait que la Bavière présente le taux d’activité le plus élevé d’Allemagne et le risque de pauvreté le plus faible chez les individus issus de l’immigration. Chez nous, de nombreux jeunes gens issus de l’immigration obtiennent une bonne qualification, en suivant une formation en alternance, par exemple. En Bavière, les personnes issues de l’immigration doivent et peuvent s’intégrer dans notre communauté et y développer un sentiment d’appartenance.

Les jeunes réfugiés d’aujourd’hui peuvent être la main d’œuvre de demain. C’est pourquoi nous les aidons avec diverses mesures, comme des cours d’allemand, des formations sur les valeurs et les textes de lois ou des stages de qualification pour le marché du travail bavarois. Accepter et respecter nos valeurs et les règles de notre société – voilà ce que nous exigeons d’eux.

Activation required

Clicking on this video will mean that YouTube videos will appear on this website in future. We would like to inform you that data will be transferred to YouTube once activated. You can permanently activate the playing of videos with one click or also permanently deactivate this service in the data privacy instructions.

Situation de cours : un jeune homme et une jeune femme sont assis devant un ordinateur. Un formateur se tient derrière eux et leur explique quelque chose.
Grâce à différentes formations, par ex. des cours de langue, la Bavière encourage les demandeurs d’asile et les soutient dans leur parcours vers l’emploi.
Gros plan : un homme effectue un exercice écrit.
Il est important pour les demandeurs d’asile et les réfugiés reconnus d’apprendre l’allemand. Ils ont ainsi de meilleures chances en termes de formation, d’emploi et de bonne cohabitation sociale.

Pourquoi une bonne intégration est importante

Une intégration réussie est la condition requise pour que le chômage reste bas, que le bien-être soit préservé et que notre société reste solidaire. Et tout cela est nécessaire pour maintenir la volonté d’intégration de la population locale.

L’intégration concerne tout le monde

En 2015, la Bavière a accueilli près de 160 000 demandeurs d’asile. Une partie d’entre eux restera durablement ici. Pour que leur intégration réussisse, tout le monde doit s’engager. Cela commence dès la procédure de demande d’asile. L’État fédéral prend en charge la procédure de demande d’asile, l’État libre de Bavière est responsable et assure le coût du logement et de l’assistance aux demandeurs d’asile, dans la mesure où les communes sont impliquées. Le conseil social pour les demandeurs d’asile est une prestation subventionnée, de même que le conseil en matière de migration, assuré par les organisations caritatives. De nombreux bénévoles participent à la prise en charge des réfugiés et les aident à trouver un emploi ou un logement.

En contrepartie, nous attendons des demandeurs d’asile et des réfugiés reconnus :

  • qu’ils apprennent l’allemand. Les nouveaux arrivants ne peuvent s’intégrer et réussir à l’école, dans leur formation ou leur emploi, que s’ils apprennent notre langue. Et le vivre ensemble dans tous les domaines ne fonctionne qu’avec une langue commune ;
  • qu’ils respectent notre culture dominante et se conforment aux lois et valeurs fixées par notre loi fondamentale et la Constitution de la Bavière, pour la cohabitation de tous les individus vivant en Allemagne et en Bavière ;
  • qu’ils contribuent à la réussite du vivre ensemble dans notre pays, qu’ils fassent preuve d’initiative et assument leurs responsabilités.

Un élément essentiel pour l’intégration des réfugiés et des demandeurs d’asile ayant une forte probabilité de rester durablement en Allemagne est le contact avec la population locale. Les personnes qui arrivent dans un nouveau pays peuvent facilement assimiler de nombreuses règles et les règles de savoir-vivre adéquates en échangeant avec les personnes qui vivent ici et en s’orientant à leur environnement social.

L’intégration comme facteur économique

Une intégration réussie permet :

  • de qualifier les personnes par l’éducation et la formation ;
  • de compenser la menace d’une pénurie de main-d’œuvre qualifiée ;
  • de maintenir le chômage en Bavière à un niveau faible ;
  • aux réfugiés d’exercer une activité et ainsi de contribuer au système social ;
  • aux réfugiés actifs, par leur pouvoir d’achat, de soutenir l’économie et la prospérité générale.

Ce que signifie « Encourager et exiger »

Le principe « Encourager et exiger » s’applique en Allemagne et en Bavière pour tout le monde – qu’il s’agisse de la population locale ou des étrangers. Chaque citoyen a des droits et des devoirs. L’idée du lien entre donner et recevoir prédomine, ainsi que la primauté de la responsabilité individuelle sur l’aide publique, avec comme objectif d’atteindre le bien-être maximal et l’équité pour tous les citoyens.

« Encourager et exiger » est le principe central de la politique d’intégration bavaroise. Cela signifie :

Apporter le soutien nécessaire aux réfugiés et aux demandeurs d’asile tout en imposant le respect de notre ordre juridique et de notre système de valeurs, et en leur demandant de faire preuve d’initiative et de responsabilité.

Nous favorisons l’intégration en soutenant les réfugiés reconnus et les demandeurs d’asile ayant une forte probabilité de rester ici, à bien s’installer en Bavière, à apprendre l’allemand et à trouver un emploi ou une formation. Après leur acceptation, nous les aidons à trouver un appartement et à s’impliquer dans la société.

La Bavière est exigeante en matière d’intégration : tous les individus doivent respecter la législation en vigueur et nos principes de libre démocratie, ainsi que partager nos valeurs. La société bavaroise fonctionne selon certaines règles. Les nouveaux arrivants ont à se comporter comme les personnes ayant toujours habité en Bavière, parfois depuis plusieurs générations. Les individus arrivant en Bavière doivent, de plus, s’efforcer d’apprendre l’allemand.

Pas de nivellement – mais les mêmes règles pour tous

Nos valeurs et nos règles n’ont pas à faire débat en Allemagne et en Bavière. Elles reposent sur les enseignements de notre histoire et constituent les acquis de notre société libérale et démocratique. La loi fondamentale allemande constitue le fondement de notre coexistence pacifique.

Marteau de président d’un juge posé sur un livre.
Tous les individus doivent respecter la loi. Chacun a des droits et des devoirs. C’est essentiel pour une coexistence pacifique.

La loi bavaroise sur l’intégration

La loi bavaroise sur l’intégration (BayIntG) est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle fixe l’objectif et l’orientation de l’intégration. Cette loi comprend le principe fondamental « Encourager et exiger », ainsi que des règles claires permettant d’assurer une bonne cohabitation. Les personnes qui arrivent en Bavière doivent accepter toutes les exigences liées à l’ordre juridique et au système de valeurs qui s’appliquent et les considérer désormais comme leur référence. Les immigrés séjournant légalement et durablement en Bavière doivent maîtriser la langue allemande et connaître, ainsi qu’apprendre à apprécier notre culture dominante, tout en faisant preuve d’acceptation et de tolérance à son égard.

Dans le cadre de l’intégration décrite, la transmission de nos valeurs, l’apprentissage de la langue allemande et le fait de saisir les opportunités de formation ou de travail sont pour les migrants de tous âges d’une extrême importance.

La loi bavaroise sur l’intégration conçoit l’intégration comme une mission relevant de l’ensemble de la société. Tous sont sollicités, aussi bien les institutions publiques que privées. La loi souligne par exemple le rôle important des communes bavaroises et cite le secteur privé bavarois comme un partenaire central.

Mais la loi bavaroise sur l’intégration insiste également sur le fait que l’absence de volonté d’intégration implique des sanctions. Avec cette loi, nous mettons au point des obligations et exigeons expressément de tous les individus vivant ici le respect de notre ordre juridique et de notre système de valeurs.

Favoriser la cohésion, renforcer l’intégration

Le 9 octobre 2015, le gouvernement bavarois votait le programme exceptionnel « Renforcer la cohésion sociale, promouvoir l’intégration » qui s’étend sur plusieurs années. La Bavière dépense chaque année plusieurs millions d’euros pour l’intégration des réfugiés et des personnes jouissant du droit d’asile – entre autres pour des crèches, des écoles, des centres d’aide et d’accueil, ainsi que des dispositifs d’orientation. Il s’agit d’aider au mieux les migrants concernant leur intégration.

Des appartements pour tous les citoyens bavarois

Dans le cadre du pacte logement de la Bavière, l’État libre subventionne un habitat à coût modéré pour toutes les catégories de la population. D’ici 2019, jusqu’à 28 000 nouveaux appartements locatifs, financés ou subventionnés par des fonds publics, doivent être construits dans le cadre du pacte logement. La Bavière mise pour cela sur un programme public immédiat, un programme de soutien communal et l’extension de l’aide publique au logement. La population locale en bénéficiera tout autant que les réfugiés. Pour cela, près de 2,6 milliards d’euros seront mis à disposition jusqu’en 2019.

Prêt pour le marché du travail bavarois

L’intégration sur le marché du travail est importante et nécessaire. Nous voulons que les individus puissent financer eux-mêmes leur vie. C’est pourquoi le gouvernement bavarois a signé l’accord « Intégration par la formation et le travail » avec le secteur privé bavarois et l’agence pour l’emploi du Land. L’objectif était d’offrir, d’ici fin 2016, un stage, une formation ou un emploi à 20 000 réfugiés. Dès l’automne 2016, le premier objectif intermédiaire était non seulement atteint mais presque doublé. En effet, près de 40 000 réfugiés avaient reçu une proposition de stage, de formation ou d’emploi. D’ici fin 2019, 60 000 migrants devraient être intégrés au niveau professionnel.

Il existe en Bavière de nombreuses autres offres de formation au sein de diverses institutions. Les personnes qui ne peuvent pas lire ou écrire convenablement devraient par exemple suivre un cours d’alphabétisation. Les jeunes adultes peuvent assister à des cours de soutien dans des écoles professionnelles. Les migrants ayant achevé une formation professionnelle ont la possibilité de s’orienter vers la formation continue, afin de pouvoir répondre aux besoins du marché du travail bavarois. Saisissez votre chance et optimisez vos qualifications. Vous ne pouvez que gagner !

Pour en savoir plus sur la loi sur l’intégration :

La loi bavaroise sur l’intégration est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle a été annoncée le 13 décembre 2016 au Journal officiel (GVBl. p. 335, BayRS 26-6-A).

Tolérance et humanité

Accueillir avec sympathie et compassion les personnes qui cherchent en Bavière à se protéger de la guerre et de la persécution est principe de moralité et d’humanité. La tolérance est la condition de base à une coexistence pacifique dans la liberté et la libre détermination. La Bavière est un Land alliant humanité, tolérance et tradition. Nous en sommes fiers.

La façon de faire bavaroise

Amour de la patrie et ouverture sur le monde : cela a toujours été la clé du succès en Bavière. Nous sommes tolérants – mais nous attendons aussi des migrants souhaitant vivre en Bavière qu’ils s’identifient aux règles fondamentales de notre société libérale et vivent selon ces règles. Les personnes qui s'y refusent ne peuvent attendre aucune tolérance de notre part.

Une femme et un jeune homme issu de l’immigration consultent une tablette : les deux sont souriants.
De nombreux individus aident bénévolement en Allemagne et en Bavière. Cet engagement est très important. Nous leur disons un grand Merci !

Le bénévolat est indispensable

En Allemagne et en Bavière, les habitants sont solidaires et aident leurs semblables. Les milliers d’associations et d’organisations d’utilité publique, le réseau dense d’institutions sociales dépendant de porteurs ecclésiastiques ou privés, ainsi que les innombrables initiatives et projets caritatifs de fondations et de particuliers en sont la preuve.

Le bénévolat a toujours été indispensable et joue un rôle majeur dans notre société. Les bénévoles allemands et bavarois ont bien montré leur importance et leur implication très récemment lorsque des centaines de milliers d’individus en demande d’asile ont franchi la frontière allemande et sont arrivés en Bavière à l’automne 2015.

L’engagement des bénévoles est un pilier essentiel et incontournable de notre société. S’investir là où une aide urgente est nécessaire résume bien le bénévolat. Compassion, humanité, solidarité et tolérance en sont les bases. Nous remercions très sincèrement tous les bénévoles bavarois qui accomplissent tous les jours de grandes et belles choses !

Aide vers l’autonomie

De nombreuses associations et initiatives d’utilité publique ont été créées ou étendues à l’automne 2015 dans le domaine de l’accueil aux demandeurs d’asile et aux réfugiés, et de nouveaux programmes et parrainages ont vu le jour. De très nombreuses municipalités bavaroises ont fondé des cercles de bénévoles offrant aux demandeurs d’asile et aux réfugiés une aide exemplaire vers l’autonomie.

Des milliers de personnes s’organisent au sein de cercles de bénévoles ; un bon nombre étant eux-mêmes issus de l’immigration. Ils accompagnent les réfugiés à leurs rendez-vous médicaux ou administratifs, ils leur expliquent les mille petites choses de la vie quotidienne, les aident à trouver un appartement, un stage ou un emploi ; ils font aussi du sport ou organisent des activités de loisirs avec eux. Et la liste, loin d’être exhaustive, pourrait encore se prolonger indéfiniment.