Fonctions et contenus alternatifs
Contenu principal
  • Gros plan : une femme est en train d’écrire.

Nous souhaitons que les demandeurs d’asile ayant une forte probabilité de rester durablement en Allemagne, ainsi que les demandeurs d’asile reconnus, trouvent une nouvelle patrie en Bavière et s’y installent durablement. Pour cela, ils doivent apprendre l’allemand, se qualifier pour le marché du travail, assumer leurs responsabilités et s’intégrer dans la société. Le soutien des pouvoirs publics est une aide vers l’autonomie.

La langue est la clé de l’intégration

Bien arriver

Toute personne souhaitant trouver une nouvelle patrie en Allemagne / Bavière, doit apprendre l’allemand. Maîtriser la langue du pays est essentiel à une intégration réussie. Les immigrés ne peuvent réussir à l’école, dans leur formation ou au travail que s’ils parlent allemand. Et le vivre ensemble ne fonctionne dans tous les domaines de la vie qu’avec une langue commune. Les individus doivent pouvoir se faire comprendre. Les enfants apprennent généralement une deuxième langue bien plus facilement que les adultes. La fréquentation d’une crèche ou d’une école maternelle peut aider votre enfant à apprendre l’allemand en s’amusant, au contact d’autres enfants, et à acquérir les compétences de base pour l’école élémentaire. Les offres d’éducation préscolaire constituent une belle opportunité pour votre enfant en termes de développement et de parcours scolaire.

Activation required

Clicking on this video will mean that YouTube videos will appear on this website in future. We would like to inform you that data will be transferred to YouTube once activated. You can permanently activate the playing of videos with one click or also permanently deactivate this service in the data privacy instructions.

Le cours d’intégration comme opportunité de formation

La Bavière mise sur l’intégration par la formation et le travail. Les migrants qui remplissent certaines conditions, ne parlent pas suffisamment bien l’allemand et ne fréquentent aucune école, ni aucun centre de formation en Allemagne, ont le droit et le devoir de participer à un cours d’intégration. Ce cours est généralement constitué de 600 heures d’allemand et de 100 heures d’orientation. Il permet d’apprendre les lois et les règles de la vie en société en Allemagne. Pour participer à un cours d’intégration près de chez vous, vous devez compléter une demande auprès de l’Office fédéral pour la migration et les réfugiés. Le cours d’allemand se termine par un examen en vue d’obtenir le niveau moyen B1. Toutes les personnes qui participent et réussissent, obtiennent un certificat.

Vous trouverez ici plus d’informations sur le sujet « Cours d’intégration » : Consulter le lexique

Activation required

Clicking on this video will mean that YouTube videos will appear on this website in future. We would like to inform you that data will be transferred to YouTube once activated. You can permanently activate the playing of videos with one click or also permanently deactivate this service in the data privacy instructions.

Prêt pour le marché du travail bavarois

L’intégration sur le marché du travail est importante et nécessaire. Nous voulons que les individus puissent financer eux-mêmes leur vie. C’est pourquoi le gouvernement bavarois a signé l’accord « Intégration par la formation et le travail » avec le secteur privé bavarois et l’agence pour l’emploi du Land. L’objectif était d’offrir, d’ici fin 2016, un stage, une formation ou un emploi à 20 000 réfugiés. Dès l’automne 2016, le premier objectif intermédiaire était non seulement atteint mais presque doublé. En effet, près de 40 000 réfugiés avaient reçu une proposition de stage, de formation ou d’emploi. D’ici fin 2019, 60 000 migrants devraient être intégrés au niveau professionnel.

Activation required

Clicking on this video will mean that YouTube videos will appear on this website in future. We would like to inform you that data will be transferred to YouTube once activated. You can permanently activate the playing of videos with one click or also permanently deactivate this service in the data privacy instructions.

Saisir les opportunités offertes

Il existe en Bavière de nombreuses autres offres de formation au sein de diverses institutions. Les personnes qui ne peuvent pas lire ou écrire convenablement devraient par exemple suivre un cours d’alphabétisation. Les jeunes adultes peuvent assister à des cours de soutien dans des écoles professionnelles. Les migrants ayant achevé une formation professionnelle ont la possibilité de s’orienter vers la formation continue, afin de pouvoir répondre aux besoins du marché du travail bavarois. Saisissez votre chance et optimisez vos qualifications. Vous ne pouvez que gagner !

Activation required

Clicking on this video will mean that YouTube videos will appear on this website in future. We would like to inform you that data will be transferred to YouTube once activated. You can permanently activate the playing of videos with one click or also permanently deactivate this service in the data privacy instructions.

En situation de cours : de jeunes migrants dans une salle de classe.
Les réfugiés et les demandeurs d’asile sont soutenus lors de leur intégration. Dans le même temps, il est important qu’ils remplissent leurs devoirs et apprennent l’allemand.

Encourager et exiger

Nous voulons que vous vous sentiez chez vous, que vous ayez de bons rapports avec la population locale et que vous construisiez votre propre vie. C’est pourquoi il est important de comprendre les règles que chacun doit respecter dans notre pays. Tout individu vivant sur notre sol a des droits et des devoirs.

Voilà pourquoi le principe fondamental « Encourager et exiger » s’applique à tous les citoyens. Dans le même temps, ce principe est la règle d’or de la politique d’intégration bavaroise. Cela signifie que la société aide les réfugiés et les demandeurs d’asile tout en exigeant à la fois qu’ils remplissent leurs devoirs et soient actifs en ce qui concerne leur intégration.

La Bavière soutient l’intégration

En tant que réfugié reconnu, ou demandeur d’asile ayant une forte probabilité de rester durablement en Allemagne, vous êtes aidé concernant votre arrivée en Bavière, votre apprentissage de la langue allemande, votre recherche d’emploi ou de formation, ainsi que votre droit au logement et votre implication dans la vie de la société. Nous vous soutenons afin que vous deveniez autonomes.

La Bavière est exigeante en matière d’intégration

Tous les individus doivent respecter la législation en vigueur et nos principes de libre démocratie, ainsi que partager nos valeurs. La société bavaroise fonctionne selon certaines règles. Les nouveaux arrivants ont à se comporter comme les personnes ayant toujours habité en Bavière, parfois depuis plusieurs générations. Les individus arrivant en Bavière doivent, de plus, s’efforcer d’apprendre l’allemand.

La loi bavaroise sur l’intégration

La loi bavaroise sur l’intégration est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle fixe l’objectif et l’orientation de l’intégration. Cette loi comprend le principe fondamental « Encourager et exiger », ainsi que des règles claires permettant d’assurer une bonne cohabitation. Les personnes qui arrivent en Bavière doivent accepter toutes les exigences liées à l’ordre juridique et au système de valeurs qui s’appliquent et les considérer désormais comme leur référence. Les immigrés séjournant légalement et durablement en Bavière doivent maîtriser la langue allemande et connaître, ainsi qu’apprendre à apprécier notre culture dominante, tout en faisant preuve d’acceptation et de tolérance à son égard.

Dans le cadre de l’intégration décrite, la transmission de nos valeurs, l’apprentissage de la langue allemande et le fait de saisir les opportunités de formation ou de travail sont pour les migrants de tous âges d’une extrême importance.

La loi bavaroise sur l’intégration conçoit l’intégration comme une mission relevant de l’ensemble de la société. Tous sont sollicités, aussi bien les institutions publiques que privées. La loi souligne par exemple le rôle important des communes bavaroises et cite le secteur privé bavarois comme un partenaire central.

Mais la loi bavaroise sur l’intégration insiste également sur le fait que l’absence de volonté d’intégration implique des sanctions. Avec cette loi, nous mettons au point des obligations et exigeons expressément de tous les individus vivant ici le respect de notre ordre juridique et de notre système de valeurs.

Nous investissons dans l’intégration

Le 9 octobre 2015, le gouvernement bavarois votait le programme exceptionnel « Renforcer la cohésion sociale, promouvoir l’intégration » qui s’étend sur plusieurs années. La Bavière dépense chaque année plusieurs millions d’euros pour l’intégration des réfugiés et des personnes jouissant du droit d’asile – entre autres pour des crèches, des écoles, des centres d’aide et d’accueil, ainsi que des dispositifs d’orientation. Il s’agit d’aider au mieux les migrants concernant leur intégration.

Pour en savoir plus sur la loi sur l’intégration :

La loi bavaroise sur l’intégration est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle a été annoncée le 13 décembre 2016 au Journal officiel (GVBl. p. 335, BayRS 26-6-A).

Trois jeunes hommes de nationalité différente jouent au ballon. Ils sont heureux d’être ensemble.
Il existe de nombreuses associations en Bavière. Cela facilite l’intégration : il est possible de partager ses loisirs – par ex. le sport ou la musique. Certains choisissent aussi de devenir pompier volontaire.

Valeurs et vivre ensemble en Bavière

Devenir citoyen bavarois, cela signifie également respecter les règles et valeurs existantes en tant que nouvel arrivant. La Loi fondamentale allemande et la Constitution de la Bavière fixent des règles pour un vivre ensemble démocratique et égalitaire. Les usages quotidiens, comme par ex. serrer la main pour saluer, ont leur importance. Les réfugiés et les personnes jouissant du droit d’asile doivent accepter ces règles et s’y conformer. Nous souhaitons que vous fassiez preuve d’initiative et de responsabilité, pour vous et envers les autres.

Des loisirs communs

Les activités de loisirs partagées facilitent l’intégration. En Allemagne, le sport occupe par ex. une place très importante – on peut pratiquer avec d’autres le football, le vélo, la randonnée, la course à pieds, le tennis, la natation, l’équitation et de nombreux autres sports. Souvent les personnes s’inscrivent ensemble à un club sportif. Mais il existe d’autres types d’associations qui constituent une excellente possibilité de s’intégrer. Vous reconnaissez qu’il s’agit d’une association à la désignation « e. V. » qui signifie « eingetragener Verein » (association enregistrée).

APERÇU DES DIFFÉRENTS TYPES D’ASSOCIATIONS :

  • Clubs sportifs
  • Pompiers volontaires
  • Associations bavaroises traditionnelles, comme par ex. les clubs de tir ou les fraternités
  • Associations liées aux hobbys comme les clubs de bowling ou les jardins familiaux
  • Clubs de musique, de chant, de danse ou de théâtre
  • Associations culturelles
  • Associations de protection de l’environnement et de la nature
  • Associations d’entraide
  • Associations sociales et humanitaires
  • Associations de soutien, par ex. pour des crèches, des foyers de jeunes, des hôpitaux

Responsabilité individuelle et état social

L’Allemagne est un état social qui vient en aide aux citoyens et veille à l’égalité des chances. Différentes prestations, généralement limitées dans le temps, sont prévues pour les personnes dans le besoin, par ex. l’allocation chômage, l’allocation logement ou l’aide sociale. Celles-ci sont financées grâce aux impôts récoltés dans le pays.

La sécurité sociale allemande fonctionne selon le principe de solidarité. Les forts aident les faibles, les personnes en bonne santé aident les malades. Les citoyens doivent en premier lieu prendre soin d’eux-mêmes et tout faire pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Cela concerne aussi bien la population locale que les migrants.

Une jeune migrante conseille des réfugiés par téléphone.
Chacun peut apporter son aide : les réfugiés et les personnes jouissant du droit d’asile qui habitent depuis plus longtemps en Allemagne peuvent par exemple accompagner les nouveaux arrivants lors de leurs démarches administratives.
Gros plan : la main d’un jeune migrant. Il rédige des notes dans un calendrier.
Beaucoup de jeunes gens travaillent bénévolement dans des associations ou pour l’aide aux réfugiés et favorisent ainsi activement l’intégration.

Bénévolat : un engagement pour la communauté

En Bavière, de nombreuses personnes s’engagent bénévolement. Être bénévole, cela signifie travailler de manière volontaire et non rémunérée pour une bonne cause. Il existe de très nombreux bénévoles – dans les clubs de sport, pour l’enfance et la jeunesse, pour la protection de l’environnement ou dans l’assistance aux réfugiés. En Bavière, près de 36 pour cent de la population de plus de 14 ans travaille de manière bénévole, soit plus d’un tiers de tous les citoyens de plus de 14 ans.

Les réfugiés aident les réfugiés

De nombreux réfugiés et personnes jouissant du droit d’asile aident aussi bénévolement et contribuent ainsi grandement à l’intégration. Les besoins sont immenses, par ex. en matière d’interprétariat avec les nouveaux arrivants ou d’accompagnement lors des démarches administratives. Les immigrés qui habitent depuis un certain temps en Bavière, parlent allemand et connaissent bien leur lieu de résidence, peuvent faciliter les débuts des nouveaux arrivants. Quelle administration est responsable pour quelles démarches ? Où se trouve le supermarché le plus proche ? Quelles sont les règles de politesse à respecter ? Vous êtes cordialement invité(e) à partager vos connaissances avec les personnes qui vivent ici depuis moins longtemps que vous.

Comment aider ?

En général, si vous souhaitez aider les demandeurs d’asile qui viennent d’arriver en Allemagne, nous vous conseillons de vous adresser au centre de premier accueil. Vous pouvez également demander ce que vous pouvez faire au réseau local d’aide aux demandeurs d’asile, aux centres de conseil pour les demandeurs d’asile et les migrants, à la paroisse, à la commune ou aux associations caritatives comme Caritas, l’œuvre œcuménique Diakonie ou l’association ouvrière Arbeiterwohlfahrt. Vous avez ainsi la possibilité d’aider en retour et cela vous permet de vous intégrer encore mieux : dans un club sportif, ou bien en vous occupant d’enfants, de malades ou de personnes âgées. Les possibilités sont nombreuses. La Bavière agit – et sera heureuse que vous agissiez avec elle.